Un Comité Technique Ministériel doit se réunir ce 25 juin. Cette réunion, sorte de grandmesse réunissant les plus hauts responsables de Bercy et les fédérations syndicales, doit traiter des grands sujets qui parcourent le Ministère.

 

Or, à la vue de l'ordre de jour, nous nous demandons si nos élites bercyennes n'ont pas confondu dossiers de fond et questions diverses...
Ainsi à l'heure d'une crise sanitaire qui n'est pas terminée, au moment de débats de fond sur le devenir du Ministère et des directions qui le composent, ce qui peut parfois signifier en clair « votre poste est supprimé. Pour le reclassement, suivez la file. Merci !», nous devrions débattre de sujets comme le versement d'une prime d'astreinte aux communicants du Ministère…
Soit dit en passant, on n'a rien contre la communication. C'est même important de pouvoir donner H24 une bonne image de Bercy et de ses agents. Et de veiller que même en plein coeur du week-end, le tombé du costume de Bruno Lemaire soit toujours impeccable à l'image… Mais là, il semble que l'on confonde un peu tout, et à tout le moins le fondamental et l'accessoire.
En conséquence de quoi, et par égard pour les agents que nous représentons, nous avons décidé de nous dispenser de cette réunion à objet « étrange » par rapport au contexte.
Nous ne pratiquons pas la politique de la chaise vide par plaisir ou par goût de l'esbroufe.
Mais, le décalage entre tous les sujets qui agitent le Landernau ministériel et le niveau de cet ordre du jour est trop important, pour faire comme si de rien n'était.
Nous sommes dans une période où des changements majeurs se dessinent en termes d'organisation du travail.

Dans une perspective plus inquiétante, nous voyons également que les lignes bougent, tant au niveau de la place de Bercy que de la façon dont s'articulent les directions qui composent le Ministère.
Or, tous ces sujets sont les grands absents des débats que nous devrions avoir avec le niveau ministériel. Il nous apparaît urgent que le dialogue social trouve ou retrouve la place qui devrait être à la sienne. À défaut, le Ministère serait encore dans une forme d'affichage qui ne convainc plus grand monde, à commencer par les plus importants à savoir les agents eux-mêmes ! Et c'est sûrement là le fait plus marquant.

Télécharger : Liminaire - Lettre à la SG

2021 06 28 17 34 44 WindowLiminaire

2021 06 28 17 34 22 Window Lettre à la SG